De nos frères blessés. 23 mars

Incontournable ! 

Un superbe film, fort, magnifiquement interprété et réalisé, sur une histoire vraie, celle de Fernand Iveton, un ouvrier communiste « européen » résistant à la colonisation en Algérie. Il fut décapité à Alger, en 1957, pour une tentative d’attentat qui n’a, et ne devait faire, aucun blessé.

1954, Hélène et Fernand tombent amoureux. Avec lui, elle part pour Alger, découvre sa beauté et l’attachement que Fernand porte à son pays. Alors que l’Algérie et la France se déchirent, leur vie bascule. L’histoire vraie du combat d’un couple pour la liberté.

Le point de vue est surtout celui d’Hélène, (Vicky Krieps), l’épouse polonaise de Fernand (Vincent Lacoste). On vit avec elle la terreur d’État qui écrase ces deux vies. Des gens ordinaires qui voulaient juste être heureux dans une Algérie où tout le monde aurait eu la liberté et l’égalité, une Algérie libre.

Le film pose aussi de multiples questions: la torture épouvantable dont sont victimes les prisonniers algériens et Fernand Iveton, la rapidité expéditive du procès (6 heures). Mais aussi l’acharnement du ministre de l’intérieur François Mitterand, responsable de 45 exécutions, le refus de grâce du président de la République René Coty. Ainsi que l’attitude du Parti Communiste Français qui n’a pas vraiment soutenu Fernand Iveton et fait connaître son histoire ce qui aurait pu, peut-être le sauver.  Pourquoi le Parti Communiste Algérien (interdit en 1955) a été aussi « prudent » dans la lutte pour l’indépendance algérienne ? Pourquoi le FLN se méfiait des « combattants de la Liberté »?

J’ai été le voir, en avant-première, lundi 7 mars, au cinéma l’ABC de Toulouse. Le débat a été animé par notre amie Colette Zytnicki et a été riche de toutes ces questions…

Le film sort le 23 mars prochain. Allez-y ! Vite ! Il ne restera peut être pas longtemps à l’affiche…

Marc

———-

Cinéma et Histoire

lundi 14 mars à 20h30 :

projection en avant-première du film DE NOS FRÈRES BLESSÉS,

suivie d’une rencontre avec Colette Zytnicki, Université Toulouse Jean-Jaurès.

Un film de Hélier Cisterne, avec Vincent Lacoste et Vicky Krieps.

Alger, 1956. Fernand Iveton, 30 ans, ouvrier indépendantiste et idéaliste, est arrêté pour avoir déposé une bombe dans un local désaffecté de son usine. Il n’a tué ni blessé personne, mais risque pourtant la peine capitale. La vie d’Hélène, devenue la femme d’un « traître », bascule. Elle refuse d’abandonner Fernand à son sort.

Adapté d’une histoire vraie, le film est une plongée à rebours au cœur de leurs souvenirs, une histoire d’amour et d’engagement brisée par la raison d’État.

bande annonce

Séance animée par Natacha Laurent et Olivier Loubes, en partenariat avec la revue L’Histoire et en collaboration avec l’UT2J.

Réservez vos places

http://abc-toulouse.fr/evenements/seances-speciales/cinema-et-histoire-de-nos-freres-blesses-de-helier-cisterne.html

Marc
Author: Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.