Rapport moral du président de Coup de soleil Midi-Pyrénées

2019 Algérie en question

 

Rapport moral du président de Coup de soleil Midi-Pyrénées

Si les équilibres fragiles évoluent en Tunisie comme au Maroc autour des problèmes d’exigence démocratique, c’est en Algérie que tant d’années d’immobilisme ont pris fin. Près d’un an de hirak (mouvement) aboutit à un nouveau gouvernement dont il est trop tôt pour évaluer les marges de manœuvre vis-à-vis d’une armée toujours présente.

Il n’est pas facile, dans une France secouée par les gilets jaunes puis par les grèves commencées en décembre, de sensibiliser mieux nos concitoyens aux urgences au Sud de la Méditerranée.

Pour Coup de soleil Midi-Pyrénées, nous avons continué à mobiliser nos sympathisants et nous adhérents. Ceux-ci, toujours présents, ont travaillé.

Bilan de nos actions :

Pour la littérature, avec Claudine, nous avons contribué à faire connaître les romans qui sortent auprès du public des librairies et des médiathèques, en sélectionnant, puis en diffusant les ouvrages du prix « coup de cœur » qui nous unit à nos amis montpelliérains. Parallèlement nous faisons connaître les ouvrages et revues qui témoignent de la vie politique et sociale du Maghreb, actuellement et dans un passé qui ne cesse de nous interroger : dans nos présentations publiques, dans nos discussions mensuelles, comme sur notre site Web. Nous percevons en particulier avec le « mouvement » algérien combien le Maghreb a besoin de mieux connaître son passé.

Nous sommes intervenus dans la diffusion de films liés au Maghreb.

Bilan de notre fonctionnement :

Notre secrétariat, tenu par Micheline, donne cohérence à nos actions, en particulier en informant vite et régulièrement sur nos actions. Nos finances, tenues par Dominique se sont améliorées, en particulier grâce aux recherches de subventions suivies par Jacqueline, Maryse et Yasmina.  Notre communication graphique est assurée régulièrement par Marc : elle s’améliore. Quel que soit le titre annoncé de chaque membre du bureau, ce qui importe, c’est qu’une équipe soudée soit à la manœuvre et il importe qu’elle soit plus nombreuse.

Nos liens avec les autres sections régionales de Coup de soleil comme avec Coup de soleil à Paris sont actifs. En particulier pour la préparation du Maghreb Orient des livres et plusieurs d’entre nous y participent activement. Ces liens passent aussi par l’alimentation du site Web de l’association, à Paris comme à Toulouse, et au projet de rénovation de celui-ci. Plusieurs d’entre nous ont accepté d’être membres du Conseil d’administration national et même s’ils ne peuvent se déplacer à Paris leur voix comptent. Ces actions ont largement contrebalancé les tensions qui peuvent survenir entre notre section et Paris, en particulier à propos de la diffusion de l’information (comptes rendus des réunions).

Perspectives 2020

Fonctionnement : tout en préservant notre cohésion, qui repose sur l’information rapide et régulière sur nos activités, nous devons étoffer notre bureau, pour que le poids du travail ne repose pas sur un trop petit nombre. Pour notre communication vers l’extérieur, en nous appuyant sur notre acquis (capacité de faire de bonnes affiches, de bons flyers, liste de media « cibles » à Toulouse établie par Marc), nous devons mieux faire connaître nos actions.

Actions

Il convient de poursuivre notre action concernant le « Coup de cœur », qui mobilise plusieurs d’entre nous et a représenté notre travail le plus continu en 2019

De même nous devons continuer à aménager au sein de nos réunions mensuelles un temps pour des discussions « de fond », en prévoyant à l’avance le thème et qui se charge de préparer et d’organiser le débat retenu

Mais surtout notre effort pour 2020 dois faire avancer des actions prometteuses, mais pas encore concrétisée :

– Il faut réactiver nos liens avec l’ONAC et les 4ACG, pour des actions auprès des jeunes sur la mémoire de la guerre d’Algérie.

-Il faut reprendre le projet en sommeil d’action vers les jeunes à travers la bande dessinée.

-Il faut relancer notre participation à la diffusion et à la promotion du cinéma.

C’est du succès de ces nouveaux chantiers que dépend notre expansion qui permettra de transformer des sympathisants en adhérents, des adhérents en acteurs de notre développement.
Il s’agit de dépasser le risque de rester un petit groupe d’amis amoureux des cultures franco-maghrébine, mais peu ouvert vers l’extérieur et réagissant peu aux situations réelles dans les quartiers comme de l’autre côté de la Méditerranée.

Marc
Author: Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.