Sahara, le grand récit, Michel Pierre raconte

couverture du livre

Sahara, le grand récit, Michel Pierre, Belin, 2014, 368 p.

Présentation large du Sahara, depuis les époques où ce n’était pas encore un désert et sur l’ensemble des territoires, de la Mer rouge à l’Atlantique.

Michel Pierre a voyagé et beaucoup lu, si bien que sur chaque étape de cette histoire il sait mettre en lumière l’envers du décor, en citant de très nombreux personnages qu’il met en scène sans oublier de critiquer leurs témoignages.

Décrire les « groupes ethniques » n’était possible qu’en préservant les nuances de situations très complexes. Résumer ce qui unit une civilisation du dessert, matérielle (l’eau, le sel, le chameau, le palmier) et politique (commerce caravaniers, esclaves, cités) débouche forcément sur ce que fut le démembrement de ce monde à travers les colonisations (avec leurs mythologies) et les décolonisations, avec leurs fragiles constructions.

Ce livre a été invité au Maghreb des livres de 2015 et j’aurais voulu y discuter avec l’auteur : comment une wilaya algérienne de 600 000 habitants, une conurbation de près de 200 000 habitants, en bref le Souf,  ont pu passer sous le radar de l’auteur ? Car il connait Marc Côte https://coupdesoleilsud.fr/2004/11/12/souf-2006-souf-2004-marc-cote-et-andre-voisin/qui y a travailler dans les années 1970, comme il connait Isabelle Eberhardt, qui il y a vécu en 1899. Et après tout, c’est une de mes « petites » patries.

https://www.franceinter.fr/emissions/chacun-sa-route/chacun-sa-route-16-juillet-2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.